Présentation générale

Responsable : Raluca Nita

L’Équipe A du FoReLLIS accueille les linguistes de l’UFR Lettres et Langues et de l’INSPE (Institut National Supérieur du Professorat et de l’Éducation) dont l’activité est structurée autour de la notion de corpus et développée autour de 4 axes représentant les domaines forts faisant la spécificité du profil de l’équipe : Axe 1 : Contrastivité inter-langues ; Axe 2 Variation (diachronique, synchronique et diatopique); Axe 3 Construction des discours ; Axe 4 Didactique des langues : acquisition, contextes, outils. Les membres de l’équipe développent des projets avec l’Équipe B, notamment dans le cadre des thématiques transversales DisCo et Discours rapporté, avec les autres laboratoires de l’Université de Poitiers, par exemple dans le cadre des axes de recherche spécifiques de la MSHS.

Politique scientifique

Les recherches de l’Équipe A, inscrites dans le domaine de la linguistique générale et de la linguistique appliquée, se caractérisent par ‣ la diversité des unités analysées, du son ou du graphème au texte ; ‣ la diversité des langues étudiées, à l’écrit ou à l’oral, en synchronie ou en diachronie : français et français langue étrangère, langues régionales – occitan, poitevin-saintongeais, langue des signes française (LSF), anglais, allemand, espagnol, roumain, grec etc. ; ‣ le croisement des approches théoriques : structuralisme, fonctionnalisme, générativisme, théorie des opérations prédicatives et énonciatives (TOPE), analyse du discours, cognitivisme, etc. Le lien avec l’UFR Lettres et Langues et l’INSPE permet la mise en application de ces recherches, par exemple en lexicographie et traduction, avec un point d’ancrage fort dans la didactique des langues (Français langue étrangère et seconde FES et Français langue maternelle FLM).

Les travaux collectifs et individuels peuvent porter sur des faits de langue (les marqueurs voilà, OK, on, l’aspect parfait, les phrases relatives), sur des phénomènes discursifs (accord-désaccord, expression des sentiments, élaboration et maintien de la référence, cohérence et cohésion), sur les enjeux épistémologiques d’un cadre théorique (analyse de discours et geste critique) ou du travail sur les données attestées (enjeux de constitution des corpus, notation et annotation des données pour la recherche), sur le statut des langues comme patrimoine culturel et linguistique (langues régionales, variétés du français), ou comme enjeux dans le cadre de l’enseignement (français langue étrangère ou maternelle, langues modimes).

Corpus

La notion de corpus se trouve au centre des travaux des chercheurs à la fois au niveau de la réflexion méthodologique sur les données, et au niveau de leur collecte, leur enrichissement et leur exploitation.

La variété des données disponibles est un reflet de la diversité des recherches et se manifeste à travers les supports (écrits, oraux, multimodaux), les périodes (synchronie et diachronie), les genres (journalistiques, littéraires, académiques, juridiques), la diversité géographique des langues (français, anglais, espagnol, roumain, grec, allemand), la diversité de statut des langues (natifs vs apprenants, langues régionales, langues modimes, langue à grande diffusion): Catalogue des corpus

  • corpus écrits : corpus de la langue des 16ème et 17ème siècles (anglais et français notamment), corpus multilingues – journalistiques, littéraires, académiques et juridiques, corpus des variétés régionales et corpus de productions d’apprenants ;
  • corpus oraux : en anglais et en français essentiellement, en vue d’analyses lexicales, syntaxiques, textuelles et prosodiques ainsi qu’en variation.

Axes

Les activités des membres et les projets sont structurés autour de domaines représentés par 4 axes. Ceux-ci permettent à la fois la projection de la recherche individuelle des chercheurs et la convergence de leurs intérêts autour de thématiques, projets, opérations qui structurent l’activité des axes et favorisent par là même des collaborations avec le tissu scientifique local à l’intérieur du laboratoire (équipe B), dans le cadre de l’UP (MSHS, autres laboratoires), ou avec des laboratoires au niveau national et international avec l’objectif de délivrer des produits scientifiques.

Projets fédérateurs

L’Équipe A définit des projets fédérateurs qui réunissent l’ensemble de ses chercheurs et mobilisent ainsi des approches et des données langagières variées. Le travail autour de ces projets fait l’objet de séminaires de travail, de journées d’étude et de colloques, s’articule à la réflexion sur les corpus et se reflète dans l’activité de publication.

Période 2021-2025 :

Dans le prolongement des précédentes thématiques, l’Équipe A a initié deux projets fédérateurs qui poursuivent:

  • d’une part la réflexion sur phénomènes linguistiques traduisant les interactions internes et externes au texte – Hésitation et Ajustement
  • d’autre part le travail autour de l’accès aux données et leur accessibilité – Corpus Dynamique

Période 2015-2020 :
L’Équipe A a travaillé sur trois projets fédérateurs :

La problématique de la mise en texte des marqueurs et de la transition du texte vers le discours modulant le rôle des marqueurs a été abordée à travers les thématiques 1 et 2. Afin de passer de « données collectées » (ouvrages numérisés, enregistrements de données orales ou multimodales) à des « données de la recherche », nous avons travaillé sur les opérations de transcription, de notation (corpus bruts) et les opérations d’annotation pour l’exploitation (corpus enrichis) dans la thématique 3.

Bulletins d'information

Calendrier des réunions

Membres

Membres permanents

Doctorants

Membres associés


  • La vie du labo continue sur les réseaux sociaux !